dimanche 18 juin 2017

En dédicace au CULTURA des 4 Temps, à La Défense, le 2 juillet à 14h

2 Juillet 2017 : En dédicace au CULTURA des 4 Temps à La Défense 



J'espère vous rencontrer, dimanche 2 juillet 2017, au Cultura au Centre Commercial des 4 Temps à La Défense - 92800 Puteaux.

A Bientôt

dimanche 11 juin 2017

Le Salon Livr'à Vannes, le 9 juin 2017



Vendredi 9 juin, j'étais en dédicace au Salon du Livre de Vannes (56), Livr'à Vannes. Je remercie l'Association des Écrivains Bretons de cette invitation.
L'après-midi a très bien commencé, avec toute une classe qui a voulu des dédicaces de mes marque-pages, ce que j'ai fait avec plaisir.


La journée s'est continué, avec plusieurs rencontres de lecteurs et d'autres auteurs. 

mardi 6 juin 2017

Mai 2017 : Yggdrasil, c'est fini !

01 mai 2017 : Un peu de vacances.

02 mai au 08 mai 2017 : Travail sur le Blog. Et travail sur la "surprise".

05 mai 2017 : Le Forum du Livre à Rennes accepte de vendre la trilogie Yggdrasil.

10 mai 2017 : Fin du premier jet de la "surprise".

13 mai 2017 : Salon du Livre de Prignac et Marcamps.

13 mai 2017 : Début de la "surprise n°2".

14 mai 2017 : Je travaille à fond sur la "surprise n°2" et cela marche très très bien. Très contente.

16 mai 2017 : Fin de la "surprise n°2"... Je laisse "dormir" un peu, mais j'aime bien.

17 mai 2017 : Reprise de "Nouveau Roman".

19 mai 2017 : l'association des Auteurs Indépendants du Grand Ouest est créée.

27 mai 2017 : Un petit tour en Finistère pour délivrer le tome 3 dans les librairies.

31 mai 2017 : La "surprise n°2" est terminée. Elle est désormais dans les mains de ma primo lectrice.

mercredi 31 mai 2017

Inventer des noms et des mots

Comme vous avez pu le constater, Yggdrasil contient de nombreux noms de personnages, de termes techniques, de noms de lieux, d'animaux, de plantes, de plats qui n'existent que dans mon imagination.
Beaucoup d'entre vous m'ont demandé d'où venait mon inspiration. Est-ce que j'utilise des "générateurs de noms" ? Est-ce qu'inventer tous ces termes me prend beaucoup de temps ? Est-ce que j'ai modifié des noms au cours de l'écriture ?
Je vais essayer de répondre à ces questions.

Est-ce que j'utilise des "générateurs de noms" ?

Non, jamais... Je trouve les résultats peu satisfaisants.

Est-ce que j'utilise des listes de noms sur internet ?

Non plus.


D'où vient mon inspiration ?

Comment répondre à cette question, sans paraître me moquer de vous ?
Je pourrais vous dire, en haussant les épaules... Je n'en sais rien. Certes, ce n'est pas une vraie réponse, mais pourtant, elle n'est pas loin de la vérité.
La plupart du temps, je laisse mes doigts courir sur le clavier et des noms apparaissent à l'écran. Après quelques essais, le nom de mon personnage, d'une planète, ou d'une plante, s'impose de lui-même.
Bien entendu, ce n'est pas toute la vérité. Les noms que je crée doivent répondre à certaines règles et je vais tenter de vous les détailler par grands thèmes.

Les noms de personnages
Il faut distinguer deux catégories de personnages.
Les principaux protagonistes de mon histoire ont le droit à une recherche plus aboutie. Je veux que leur nom exprime leur caractère, leur personnalité. Tout est une question sonorité et de représentation à l'écran.
Pour Nayla, par exemple, le prénom s'est imposé assez rapidement, alors que le nom de famille (Kaertan) a été plus long à trouver. Il m'a fallu une bonne heure de promenade en rond dans le jardin, à tourner et retourner plusieurs syllabes dans ma tête.
Pour Dane Mardon, ce fut également plus compliqué. En fait, j'ai d'abord cherché le surnom. J'ai fait "sonner" plusieurs lettres accolées, DM... Dem... Ensuite, j'ai cherché un nom et un prénom qui correspondent à ces initiales. Devor Milar, lui, s'est imposé en quelques secondes.

Ensuite, pour tous les noms de personnages, j'ai établi une sorte d'unité de noms pour chaque planète. Je m'explique. Par exemple, lorsque vous entendez ou lisez un nom grec, un nom russe ou breton, vous devinez aisément sa provenance. J'ai voulu suivre le même principe. Voilà pourquoi, les natifs d'Olima s'appellent Kaertan, Giltan, Kanmen, Raen ... C'est une règle que je conserve, même pour les personnages que l'on ne croise qu'une seule fois. Ils doivent avoir un nom qui rappelle leur planète.

Les seconds rôles sont toujours importants dans une histoire. Ils rendent l'ensemble plus crédible. Je suis toujours attentive à leur nom. Certains me demandent un certain temps, comme Leene Plaumec, alors que d'autres sont nés du bout de mes doigts, presque instantanément : comme Lan Tarni, par exemple.

Pour les autres personnages, le processus de création est plus rapide. Je pose mes doigts sur le clavier et deux ou trois essais, j'ai un nom à l'écran (il doit, bien entendu, correspondre à la règle des patronymes associés à une planète). Ensuite, je lis ce nom à haute voix et je vois s'il me convient. C'est une étape essentielle. Il arrive qu'un nom très beau à l'écran se révèle ridicule une fois prononcé.

Les noms de lieux
Comme pour les personnages, certains nécessites plus d'attention parce qu'il s'agit de lieux importants. Cependant, Olima et Alima se sont imposés d'eux-mêmes en quelques secondes. Je ne saurai vous dire comment ni pourquoi. Pour d'autres, la sonorité me permet d'établir un clin d'œil. Je vais vous révéler le secret de l'élaboration du nom "Sinfin" (la planète bagne de l'Imperium). Sinfin (prononcé : sinefine) "sonne" comme sing sing (surnom de la prison de l'état de new-york). Voilà, comment cette idée m'est venue.

Les noms de plantes, plats, ...
Soit l'idée me vient rapidement, soit j'utilise le même principe que pour sinfin. J'essaye de trouver un point commun avec quelque chose existant dans notre univers. Pour le "joja" par exemple, une protéine au gout de viande, la correspondance avec le soja est assez évidente. Pour d'autres mots, je suis juste partie du postulat qu'au fil du temps, certains mots avaient évolué, changés (Busatour est un mélange de busard et de vautour... Jine est le descendant du Gin)

Les mots techniques (armes, inventions, ...)
Le "techno bla bla" est un classique d'une certaine science-fiction. Cela peut dérouter certains lecteurs, mais en grande fan de Star Trek, je dois avouer que j'adore ça.
J'ai donc pris un grand plaisir à inventer des métaux, des armes, des systèmes de motorisation, etc.
L'invention de ces mots étranges est la plupart du temps, issue de la propension qu'ont mes doigts à se promener tout seul sur le clavier, d'autres ont nécessité un peu plus de recherche… Je crois que c'est le lywar et le trauer qui m'ont demandé le plus de travail.


Est-ce chercher des noms me prends beaucoup de temps ?

Comme vous venez de le lire, cela dépend… mais rarement plus d'une heure. Par contre, si je n'arrive pas à inventer un terme ou un objet, je "buggue". Cela me bloque complètement et je dois absolument trouver quelque chose pour continuer d'écrire.


Ai-je changé des noms en cours d'écriture ?

Oui !
Nayla ne s'appelait pas Kaertan.
Dane Mardon n'était pas la première identité que j'ai donnée à Dem.
Leene Plaumec ne se prénommait pas Leene.
Par contre Devor Milar était Devor Milar et restera Devor Milar...




lundi 22 mai 2017

Jeu "Marque-Pages" et "Newsletter"


Afin de fêter les 200 abonnés sur la page Facebook "Myriam Caillonneau", les plus de 1000 abonnés sur mon compte Twitter et les 300 abonnés du compte Instagram, je vous offre des marque-pages.



Pour les gagner, c'est très simple... Partagez cette information sur les réseaux sociaux et inscrivez-vous à la Newsletter.

vendredi 19 mai 2017

Sites communautaires pour lecteurs

Les lecteurs aiment partager leurs impressions sur les livres qu'ils lisent, les classer, les référencer. Il existe plusieurs sites qui permettent de répondre à ce besoin. On parle d'Yggdrasil sur tous ces sites.

N'hésitez pas à participer. Vous pouvez également laisser votre avis sur Amazon.

N'oubliez pas les commentaires clients sont extrêmement important sur internet, pour n'importe quel produit. Je suis sûre que vous avez déjà lu les commentaires pour réserver un hôtel ou pour choisir un restaurant. 
Pour un auteur indépendant, c’est vital.

Alors n’hésitez, commentez, partagez votre avis (constructif c’est mieux) sur la plateforme où vous vous êtes procuré le roman en question. Les commentaires peuvent parfois être un moyen d’accéder à des mises en avant d’un ouvrage sur certaines boutiques, et plus il y en a, mieux c’est. Un petit geste pour le lecteur, un grand bonheur pour l’auteur. 

Je vous invite à lire cet article sur le blog La Plume d'un Voyageur.

Voici la liste des sites communautaires :

Babelio

Livraddict

Booknode

Booknode

Goodreads